Born: Burnley - England

 

Location: Paris - France

 

Nationality: British

 

Education: Saint Martins - BA Fine Art - 2005 – 2008, Burnley College - AVCE Fine Art - 2003 - 2005

 

Jeune plasticien britannique, Luke Newton poursuit, depuis plus de dix ans, un travail de recherche et de création quasi ethnologique sur le monde qui l’entoure. Observateur insatiable du quotidien, ce diplômé de la prestigieuse Saint Martins School emprunte aux codes du design symboles, couleurs et formes pour produire des œuvres pensées comme des objets esthétisants et hétéroclites. Sa production artistique se construit au fil du temps comme un carnet de tendances, compilant et fusionnant technologie et sociologie. Décloisonnant les disciplines, ses créations prennent aussi bien la forme de sculptures, de peintures ou de collages.

Avec !, sa deuxième exposition solo présentée du 9 au 28 novembre à la galerie David Pluskwa, à Marseille, l’artiste exprime toute sa confusion face à notre société contemporaine. Détournant des objets du quotidien pour en faire des œuvres subversives et décalées, il interroge les paradoxes créés par notre société de consommation. Entre naïveté et gravité des émotions, conformisme et marginalité, les différentes séries, parfois déclinées sous forme de multiples, interrogent la valeur de la création et celle de la fabrication. Ses panneaux de signalisation interpellent comme autant d’injonctions de la société à nous conformer à des émotions et des actions pré-formatées. Ses Heart Axes et ses Target Heart nous renvoient la vision d’un amour flamboyant et cruel alors que ses déclinaisons d’objets « Crayons » (pistols, dynamite ou skulls) nous invitent à nous interroger sur la symbolique de ces images et le pouvoir de l’art.

Depuis près d’un an, le détournement du symbolisme est au cœur du travail de Luke Newton. En mettant en exergue la valeur symbolique au détriment de la fonction pratique des objets, le plasticien crée un espace de communication entre l’idée et la matière, et ouvre le champ d’interprétation de ses œuvres, de manière « quasi enfantine » pour les rendre accessibles à tous les publics.

« Nous sommes écartelés entre notre désir permanent de distraction et de nouveauté et notre besoin de sécurité et de routine » constate Luke Newton. Présentées sans corrélation apparente, les œuvres de l’exposition sont mises en scène comme un fil d’actu sur les réseaux sociaux. Oscillant entre humour et gravité, le regard de Luke Newton révèle une société contemporaine bouleversée par ses évolutions technologiques et sociétales, face à des choix cruciaux.

Déroutant et édifiant !

Catherine Mairet, 2020

The young British Artist, Luke Newton has been pursuing, for more than ten years, a work of research and an almost ethnological creation which reflects upon the world around him. An insatiable observer of daily life, this graduate of the prestigious Saint Martin’s School borrows symbols, colours, and objects from the codes of design to produce works thought of as aesthetic and heterogeneous objects. His artistic production is built over time like a scrap book, compiling and merging technology and sociology. Decompartmentalizing the disciplines, his creations take the form of sculptures, paintings and collages.

With “!”, His second solo exhibition presented from the 9th to the 28th of November at the Gallery David Pluskwa in Marseille, the artist expresses his confusion in face of our contemporary society. Diverting everyday objects into subversive and offbeat works, he questions the paradoxes created by our consumer society. Between the naivety and seriousness of emotions, conformism and marginality, the different series, sometimes taking the form of multiples, question the value of creation and that of manufacture. His “Warning Signs” call out like so many injunctions from society to conform to pre-formatted emotions and actions. His “Heart Axes” and “Target Heart” encourage the vision of a flamboyant and cruel love while his variations of “Pencil” objects (pistols, dynamite or skulls) invite us to question the symbolism of these images and the power of art.

For nearly a year, the diversion of symbolism has been at the heart of Luke Newton’s work. By highlighting the symbolic value to the detriment of the practical function of the objects, the artist creates a space of communication between the idea and the material, and opens the field of interpretation of his works, in an «almost childish» way, making his work accessible to all audiences.

“We are torn between our constant desire for entertainment and novelty and our need for safety and routine,” says Luke Newton. Presented without apparent correlation, the works in the exhibition are presented like a news feed on social networks. Oscillating between humour and seriousness, Luke Newton’s gaze reveals a contemporary society shaken up by its technological and societal evolutions that is facing crucial choices.

 

Confusing and uplifting!

Catherine Mairet, 2020

© 2020 Luke Newton